Fusion des C.A. et de la direction du CHUM et du CHU Sainte-Justine : Philippe Couillard refuse d’admettre son erreur


En bref, selon la CAQ :

  • Il y a deux ans et demi, les libéraux avaient pris la décision contestée de fusionner les conseils d’administration et les directions du CHUM et du CHU Sainte-Justine
  • Philippe Couillard se rallie enfin à la demande de la CAQ et des employés de Sainte-Justine, tout en refusant d’assumer que son gouvernement avait commis une erreur
  • Cette situation démontre à merveille l’entêtement du ministre Barrette en matière de gestion. Ce sont d’ailleurs 61% des Québécois qui jugent l’attitude du ministre de la Santé comme étant intransigeante et arrogante.

Il a fallu deux ans et demi pour que le gouvernement libéral se rallie au bon sens et entende raison. Malgré que la CAQ ait talonné à plusieurs reprises le gouvernement de faire marche arrière dans le dossier de la fusion entre les C.A. du CHUM et du CHU Sainte-Justine, les libéraux ont persisté à affirmer que les effets de cette centralisation étaient positifs pour les deux établissements.

Pendant ce temps, ce sont les professionnels œuvrant dans le domaine de la santé qui ont écopé de cette erreur de gestion du ministre Barrette, en leur faisant perdre temps et énergie. Selon François Legault, la conséquence de cette volonté du ministre de faire fi de l’opinion des professionnels en matière de santé à Sainte-Justine a été de démotiver un grand nombre de ceux-ci.

Citations :

« Deux ans et demi. Voilà ce qu’il a fallu pour venir à bout de l’entêtement et de l’acharnement du ministre Barrette suite l’erreur commise par la fusion des conseils d’administration et de la direction de ces deux institutions. Alors que tous dénonçaient cette mauvaise décision, nous avions droit à l’arrogance de Gaétan Barrette qui persistait et défendait cette mesure tant critiquée. Maintenant qu’il s’est ravisé, il refuse d’admettre son erreur. Ce gouvernement libéral peut-il être sensible et à l’écoute de l’opinion des professionnels, de celle de la population en général? »

 

– François Legault

député de L’Assomption, chef de la Coalition Avenir Québec