Demandeurs d’asile : Philippe Couillard refuse de limiter leur nombre en tenant compte de notre poids démographique dans le Canada


En bref, selon la CAQ :

  • Nous recevons au Québec plus de 50 % de tous les demandeurs d’asile au Canada, alors que notre population ne correspond qu’à environ 23 % de la population canadienne
  • Le fédéral doit répartir les migrants en tenant compte du poids démographique des provinces canadiennes
  • Nous avons la responsabilité d’accueillir ces gens, mais le Québec a déjà fait plus que sa part dans la dernière année
  • Le gouvernement libéral s’est réveillé 8 mois trop tard. C’est dès l’été dernier qu’il fallait imposer des conditions au fédéral

Philippe Couillard a rejeté du revers de la main une proposition de la Coalition Avenir Québec visant à soulager le Québec dans son opération d’accueil sans précédent de milliers de demandeurs d’asile.

Par la voix de son chef François Legault et de la députée de Montarville, Nathalie Roy, la Coalition Avenir Québec a exigé que le gouvernement fédéral assure une meilleure répartition des migrants entre les provinces canadiennes, et ce, en tenant compte du poids démographique approximatif de chacune d’entre elles. Selon M. Legault, il n’est pas normal que le Québec accueille à lui seul plus de 50 % de tous les demandeurs d’asile. Au lieu de prendre en charge la moitié des réfugiés qui arrivent au Canada, le Québec devrait en prendre environ 23 %.

François Legault a également dénoncé le fait qu’il aura fallu huit mois à Philippe Couillard pour qu’il réalise l’ampleur de la crise à notre frontière. Résultat : les services au Québec sont saturés et les délais de traitement des dossiers au fédéral sont très élevés. Pour obtenir une première audience devant la Commission de l’immigration et du statut de réfugié et voir son dossier traité, un demandeur d’asile doit aujourd’hui attendre 29 mois, a dénoncé le chef caquiste.

Pour sa part, la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’immigration, Nathalie Roy, a fustigé les libéraux, qui ont refusé d’appuyer sa motion déposée au Salon bleu, visant à ce que tous les partis politiques fassent front commun face au fédéral pour que les demandeurs d’asile soient répartis au Canada en tenant compte du poids démographique de chaque province.

Citations :

« Immigration Canada évalue les délais de traitement des demandes d’asile à 29 mois. C’est plus de 2 ans ! Philippe Couillard n’a rien fait au cours de la dernière année pour que les délais soient ramenés à un niveau raisonnable et n’a toujours pas obtenu des concessions du gouvernement fédéral »

– François Legault

député de L’Assomption, chef de la CAQ

« Depuis l’année dernière, le Québec accueille plus de 50 % de tous les demandeurs d’asile. Aujourd’hui, le gouvernement libéral se réveille enfin et crie à l’aide parce que ses services publics sont saturés. Depuis l’an dernier, la CAQ soutient que le Québec n’a pas les capacités d’accueillir toute la misère du monde. Le gouvernement fédéral doit faire sa part. Le reste du Canada doit faire sa part. Ottawa doit mieux répartir les demandeurs d’asile, en tenant compte du poids démographique des provinces canadiennes »

 

– Nathalie Roy

députée de Montarville, porte-parole de la CAQ en matière d’immigration