Chantier Davie : La CAQ talonne le gouvernement libéral


En bref, selon la CAQ :

  • Alors que le chantier maritime Davie pourrait mettre 500 employés à la porte, le gouvernement libéral fait bien peu pour soutenir ce fleuron
  • Il faut que Québec fasse tout pour que le gouvernement fédéral accorde de nouveaux contrats à Davie, comme c’est le cas à Halifax et à Vancouver
  • À Lévis, de nombreuses familles vivent grâce à ce chantier. Qu’attend le ministre Jean D’Amour pour se battre en leur nom et exiger une juste part des contrats fédéraux ?

Le gouvernement libéral est à la remorque dans le dossier Davie, alors que celle-ci peine à obtenir sa juste part des contrats du fédéral, ont déploré les députés de la Coalition Avenir Québec François Paradis, Donald Martel et Marc Picard.

Alors que les chantiers navals d’Halifax et de Vancouver ont remporté de nombreux contrats, Davie n’a obtenu qu’un minuscule pourcentage de ces contrats, a regretté François Paradis, qui rappelle que de nombreuses familles de Lévis vivent et bouclent leur fin de mois grâce au Chantier Davie. Malheureusement, le ministre Jean D’Amour ne s’émeut pas de voir la moitié de ces emplois menacés alors que le gouvernement fédéral n’a toujours pas octroyé le contrat du deuxième pétrolier-ravitailleur de la Marine canadienne à Davie. Le fédéral peut et doit modifier sa stratégie pour y inclure Davie et le gouvernement libéral doit se battre pour les travailleurs de Lévis, a lancé le député caquiste.

Le porte-parole de la CAQ en matière de stratégie maritime, Donald Martel, a rappelé que dans la Stratégie maritime du gouvernement, il est écrit noir sur blanc que le gouvernement du Québec doit travailler de concert avec son homologue fédéral « afin que les chantiers maritimes québécois participent au renouvellement de la flotte de navires canadiens. » C’est une promesse brisée, puisqu’à Québec, personne ne se bat réellement pour que Davie obtienne sa part de contrats fédéraux.

Citations :

« Les chantiers navals de la Davie, implantés à Lévis, sont un acteur majeur de l’industrie maritime canadienne. Il s’agit d’un pourvoyeur important d’emplois dans la région, des emplois bien payés. Qu’attend le gouvernement pour défendre nos intérêts ? »

 

– François Paradis
député de Lévis

 

« Le programme de renouvellement de la flotte fédérale vaut des milliards. Le reste du Canada parvient à remporter des contrats, mais au Québec, rien. Aucune livraison n’a été faite à ce jour pour ce programme, dont les coûts augmentent encore. Le fédéral doit modifier sa stratégie pour y inclure Davie, mais il faut que le gouvernement du Québec se batte pour cela »

 

– Marc Picard
député de Chutes-de-la-Chaudières

« Le Québec doit avoir sa part de contrats fédéraux. Si le gouvernement fédéral ne donne pas le contrat du deuxième pétrolier-ravitailleur de la Marine canadienne à Davie, ce sont des centaines d’emplois qui sont menacés. Le ministre délégué à la Stratégie maritime doit se réveiller ! »

 

– Donald Martel
député de Nicolet-Bécancour, porte-parole de la CAQ en matière de stratégie maritime