« À la campagne négative de nos adversaires, nous allons répliquer par une campagne positive » – François Legault


En bref, selon la CAQ :

  • S’adressant aux candidats de la CAQ rassemblés à Shawinigan, François Legault leur a demandé de ne pas entrer dans le jeu des adversaires de la CAQ qui mènent une campagne négative, mais de mener une campagne positive  
  • Il en a profité pour exposer sa vision économique, fondée sur l’éducation, l’innovation, la diversification des marchés d’exportation, les investissements privés et les exportations d’électricité avec le projet d’Alliance énergétique 
  • Le chef de la CAQ a également souligné l’importance de mieux gérer les impôts des Québécois en éliminant le gaspillage et en améliorant l’efficacité des services

De passage à Shawinigan, dimanche, le chef de la Coalition Avenir Québec a profité d’une rencontre avec tous ses candidats annoncés pour les prochaines élections pour leur demander de ne pas entrer dans le jeu des péquistes et des libéraux qui mènent une campagne négative, mais de mener une campagne positive. Insistant sur le fait qu’il ne prenait rien pour acquis et qu’il fallait mériter la confiance des Québécois, il a affirmé que la CAQ allait se battre pour gagner dans toutes les régions du Québec.

François Legault a profité de l’occasion pour présenter sa vision économique pour le Québec. Rappelant que le gouvernement avait comme premier devoir de bien gérer l’argent des Québécois, il a plaidé pour une plus grande efficacité de l’État et pour la lutte au gaspillage de fonds publics.

Soulignant la force de son équipe économique, il a expliqué que l’éducation demeurait le meilleur investissement à long terme pour le développement économique. Il a dénoncé la complaisance de Philippe Couillard qui se montre satisfait alors qu’après 15 ans de gouvernement libéral, le Québec a glissé au dernier rang parmi les provinces canadiennes en matière de revenu disponible.

Le chef de la CAQ veut former un gouvernement économique, dirigé par un premier ministre économique qui misera sur l’innovation, notamment grâce à la mise en œuvre du Projet Saint-Laurent, qui veut rapprocher les chercheurs et les entrepreneurs.Legault a ajouté que le prochain gouvernement devait lancer une offensive pour diversifier les marchés d’exportations de nos entreprises, un objectif devenu urgent devant les menaces protectionnistes des États-Unis. Il est également revenu sur son projet d’Alliance énergétique, mettant de l’avant le grand potentiel de création de richesse d’une de nos plus importantes ressources, l’hydroélectricité.

Citations :

« Malheureusement, Philippe Couillard a déclaré que l’hydroélectricité, c’était une affaire du siècle dernier. Quelle crédibilité a maintenant Philippe Couillard quand il rencontre les gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre, comme il va le faire cette semaine? Quelle crédibilité a Philippe Couillard pour aller convaincre nos voisins d’acheter notre hydroélectricité, alors qu’il dit que c’est fini les barrages au Québec ? Si, le 1eroctobre prochain, j’ai le privilège d’obtenir la confiance des Québécois, je vais m’impliquer personnellement pour convaincre nos voisins d’acheter notre hydroélectricité. » 

 

« La CAQ a une vision économique à long terme à proposer aux Québécois, mais créer de la richesse, ce n’est pas une fin en soi, c’est un moyen. Un moyen incontournable pour mieux s’occuper de nos enfants, mieux s’occuper de nos aînés et pour remettre de l’argent dans le portefeuille des familles québécoises. »

– François Legault

député de L’Assomption et chef de la Coalition Avenir Québec