Opinion

Des modèles de courage et de dignité


Des modèles de courage et de dignité

Comme à chaque 11 novembre, nous célébrons aujourd’hui le Jour du Souvenir en l’honneur des soldats qui se sont sacrifiés pour défendre la démocratie.

C’est une journée d’autant plus importante puisque les témoins qui ont assisté ou participé aux derniers grands conflits mondiaux sont de plus en plus rares. Un homme de 24 ans qui aurait été enrôlé comme soldat en 1939 aurait 100 ans en 2015.

Quelques-uns sont toujours parmi nous pour témoigner de ce qu’ils ont vécu, et si leur mémoire demeure, leur présence s’efface peu à peu.

Je pense qu’on est plusieurs à l’Assemblée nationale à se rappeler qu’il y a une vingtaine d’années, ceux qu’on appelle les « vétérans » et les « anciens combattants » étaient beaucoup plus présents dans notre vie collective. Ils revenaient dans l’actualité chaque mois de novembre. Ils faisaient partie de nos vies. On les voyait régulièrement dans les lieux publics, dans les semaines précédentes, pour saluer les gens et distribuer des coquelicots, la fleur rouge qui symbolise le Jour du Souvenir.

Comme parents, on pouvait dire à nos enfants que le vétéran qu’ils voyaient devant eux avait fait quelque chose d’important. Et cet homme pouvait leur raconter son expérience dans ses mots à lui, la fierté dans l’œil. C’était un rituel qui était très apprécié de tous.

Malheureusement, pour des raisons évidentes, cette tradition n’est plus vraiment possible aujourd’hui. Il faut donc trouver nos propres mots pour perpétuer la mémoire de ces soldats, qui restent des modèles de courage et de dignité.

C’est ce que le deuxième groupe d’opposition souhaite faire valoir aujourd’hui. C’est une façon pour nous de dire qu’on ne les oublie pas et qu’ils ne seront jamais oubliés. Mais c’est aussi une forme d’hommage qu’on rend à tous les hommes et à toutes les femmes qui, aujourd’hui, s’inscrivent dans leur pas pour défendre nos libertés et nos valeurs partout dans le monde.

Soldats du 20e siècle ou du 21e siècle, ils ont tous, sans exception, notre respect et notre admiration.