2,7 M$ pour le développement et l’amélioration du Sentier national au Québec


 Publié le 18 juillet 2023

Dans le but de connecter les régions entre elles et d’offrir un meilleur accès à la nature à tous, le gouvernement du Québec octroie 2,7 millions de dollars pour l’établissement et la remise à niveau de plusieurs centaines de kilomètres de sentiers pédestres faisant partie du Sentier national au Québec. La ministre responsable du Sport, du Loisir et du Plein air, Mme Isabelle Charest, en a fait l’annonce aujourd’hui en compagnie du député de Portneuf, M. Vincent Caron, à la Vallée Bras-du-Nord, à Saint-Raymond.

D’une longueur de 1 650 km, le Sentier national au Québec est le plus long sentier en milieu naturel de la province destiné à la randonnée pédestre, à la raquette et au ski nordique. De Gatineau à Gaspé, il traverse neuf régions touristiques. L’important investissement annoncé permettra de poursuivre son parachèvement.

Rando Québec, l’organisme responsable du Sentier national au Québec, agira à titre de coordonnateur du projet. De concert avec les partenaires locaux, Rando Québec procédera à la mise à niveau des sentiers et à l’établissement des nouveaux tracés permettant de poursuivre le parachèvement de ce sentier national.

« Le Québec est un véritable terrain de jeu pour les amateurs de plein air. Pour maximiser les occasions de bouger à l’extérieur, c’est primordial d’avoir des sentiers sécuritaires et faciles d’accès. Le Sentier national est un projet d’envergure qui permet aux Québécoises et aux Québécois de pratiquer leur activité favorite, que ce soit la randonnée pédestre, la raquette ou le ski de randonnée nordique, à travers nos plus belles forêts. Je suis très fière de pouvoir participer à ce projet unique et j’invite toute la population à sortir prendre l’air en foulant l’un de nos magnifiques sentiers. Je remercie très sincèrement les gens de Rando Québec pour leur haut niveau d’engagement dans ce projet. »

Isabelle Charest, ministre responsable du Sport, du Loisir et du Plein air

« Ces dernières années, nous avons été nombreux à découvrir ou redécouvrir les joies de nos forêts et des sentiers qui les parcourent. C’est le moment idéal pour remettre à niveau nos pistes existantes et compléter le Sentier national au Québec. Profitons de cet élan pour intégrer durablement la randonnée dans notre quotidien, comme dans l’un de ces joyaux naturels portneuvois qu’est la Vallée Bras-du-Nord. Dans Portneuf, le plein air nous procure du bonheur à l’état pur, et on en redemande! »

Vincent Caron, député de Portneuf

« Le Sentier national est un monument du plein air au Québec. Depuis 35 ans, une communauté passionnée travaille au développement de cet itinéraire de plus de 1 650 km qui nous permet de traverser la province à pied. Investir dans le Sentier national au Québec, c’est favoriser l’accès à la nature des citoyennes et citoyens du Québec tout en continuant à mettre en valeur notre territoire et la richesse de nos paysages. C’est également investir dans une culture du plein air qui vient répondre à de nombreux enjeux de société tels que la santé physique et mentale ainsi que la protection de notre environnement, dès aujourd’hui mais aussi pour les générations futures. »

Jean-Luc Caillaud, directeur général de Rando Québec

Liens connexes :

Sentier national au Québec via Rando Québec :

Au Québec, on bouge! :

https://www.facebook.com/auqconbouge/

Ministère de l’Éducation :

https://www.facebook.com/quebeceducation 
https://twitter.com/EducationQC 
https://www.linkedin.com/company/339645 
https://www.youtube.com/channel/UCgcPCv5VQhsAY3vNNoH6Zrw 

Le gouvernement remplit ses promesses

Investissement de plus de 2 M$ pour une installation sportive au Patro de Jonquière


 Publié le 4 juillet 2019

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac‑Saint-Jean, Mme Andrée Laforest, et la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest, ont confirmé aujourd’hui un investissement pouvant atteindre 2 016 209 $ pour la construction d’un gymnase au Patro de Jonquière.

Cette annonce confirme une fois de plus que le gouvernement respecte ses engagements. À cette occasion, les ministres Laforest et Charest se sont faites les porte-paroles du premier ministre, qui s’était engagé à respecter rapidement cette promesse concernant le Patro de Jonquière. Le projet consiste essentiellement à construire un gymnase d’une superficie de 891 m2 comprenant des vestiaires et des douches pour les utilisateurs, annexés au bâtiment actuel.

Citations :

« Nous nous sommes engagés à aider le Patro de Jonquière, et c’est fait. Mes collègues Nancy Guillemette, Éric Girard et François Tremblay ainsi que moi-même nous réjouissons donc pour les citoyennes et les citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui pourront profiter pleinement de ces nouvelles installations. Toutes mes félicitations au Patro de Jonquière pour ce projet significatif! En encourageant ainsi l’activité physique, vous favorisez le bien-être général de toute la population. »
– Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

« Notre gouvernement n’hésite pas à mettre en œuvre diverses actions pour donner à chacun le goût de bouger dès le plus jeune âge, et ce, tout au long de la vie. Les investissements que nous faisons dans les infrastructures sportives et récréatives sont une démonstration concrète de l’importance que nous accordons au bien-être et à la qualité de vie des familles et de la population. »
– Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« La construction d’un gymnase au Patro de Jonquière est rapidement devenue un projet de société, qui a connu une mobilisation citoyenne des plus importantes et la Ville de Saguenay est fière d’être partenaire de cette aventure en accordant une aide financière de 800 000 $. Cet investissement s’inscrit à merveille dans notre volonté de faire de Saguenay une ville au cube, dotée d’infrastructures de qualité et accessibles à tous et où les saines habitudes de vie sont au cœur de nos préoccupations. Longue vie au Patro de Jonquière! »
– Josée Néron, mairesse de Saguenay

« Le Patro est privilégié d’avoir bénéficié de la mobilisation de la population, des entreprises et de la Ville de Saguenay, qui l’ont appuyé depuis le début de cette belle aventure. Aujourd’hui, grâce au soutien de notre gouvernement, le partenariat est maintenant complet, et nous allons enfin pouvoir nous mettre en route vers notre nouveau gymnase. C’est vraiment un grand jour pour le Patro et sa communauté.
– Lucie Gagnon, présidente du Patro de Jonquière

Faits saillants :

  • Les projets ont été sélectionnés en fonction de critères d’admissibilité et d’évaluation établis dans les règles et les normes du PSISR – Phase IV.
  • Les clientèles visées par le PSISR – Phase IV sont les coopératives, les organismes à but non lucratif, les organismes municipaux ainsi que les organismes scolaires.
  • 728 demandes ont été reçues dans le cadre de cet appel de projets.

Rappelons que le PSISR – Phase IV poursuit plusieurs objectifs, soit :

  • assurer la pérennité, la fonctionnalité et la qualité des installations existantes ainsi que leur conformité avec les normes;
  • mieux répondre aux besoins de la population québécoise en ce qui concerne la pratique d’activités physiques, sportives et de plein air;
  • participer à l’enrichissement du parc d’installations sportives, récréatives et de plein air.

Lien connexe :

http://www.education.gouv.qc.ca/organismes-a-but-non-lucratif/aide-financiere/fonds-pour-le-developpement-du-sport-et-de-lactivite-physique/installations-sportives-et-recreatives/

Grand défi Pierre Lavoie : Le député Schneeberger remet 3260 $ à l’école Cyrille-Brassard


 Publié le 12 octobre 2016

En visite à l’école primaire Cyrille-Brassard de Saint-Cyrille-de-Wendover, Sébastien Schneeberger en a profité pour remettre un chèque de 3260 $ à sa directrice, Sylvie Gagnon. La contribution du député de Drummond-Bois-Francs fait suite à sa participation au Grand défi Pierre Lavoie en juin dernier.

Le don servira à l’achat de matériel de cirque pour soutenir ce volet particulier à cette école. Plus de 60 % de l’enseignement en éducation physique y est consacré aux mouvements et habiletés circassiens. Or, il fallait renouveler le matériel devenu désuet et acquérir de nouveaux équipements.

Sébastien Schneeberger en était cette année à son quatrième Grand défi Pierre Lavoie, qui consiste à se relayer en équipe de cinq pour parcourir à vélo 1000 km en 60 heures depuis le Saguenay-Lac-Saint-Jean jusqu’à Montréal. Ses efforts contribuent à recueillir des fonds pour promouvoir de saines habitudes de vie chez les jeunes.

Porte-parole de la CAQ en matière de loisir et sport, M. Schneeberger tient à donner l’exemple de ce qu’il prêche. « En s’adonnant à l’activité physique, nous faisons de la prévention. En encourageant les élèves de Cyrille-Brassard à s’initier au cirque, je veux inciter les jeunes, leurs parents et le personnel de l’école à mener une vie active pour être en meilleure santé. »

On voit sur la photo des élèves de 2e année de l’école Cyrille-Brassard avec l’enseignant en éducation physique Éric Lefebvre, la directrice Sylvie Gagnon et le député Sébastien Schneeberger.

Le Parti libéral est un multirécidiviste du favoritisme


 Publié le 10 mars 2016

Les blâmes clairs et fermes du Vérificateur général n’ont visiblement aucune signification pour le Parti libéral, qui est en voie de rejouer dans le même scénario de 2012 dans l’octroi de ses subventions de soutien aux infrastructures sportives, a révélé le député de Drummond–Bois-Francs, Sébastien Schneeberger.

Lancée il y a trois semaines, la phase 3 du Programme de soutien aux infrastructures sportives a jusqu’à présent distribué 9 millions des 10 millions de dollars annoncés à des projets situés dans des comtés libéraux, a recensé le député caquiste. Or, en 2012, le Vérificateur général avait sévèrement blâmé le gouvernement libéral pour sa gestion partisane de la phase 1 du même programme.

« Ça sent encore une fois le favoritisme. Avec environ 21 % de l’argent dépensé, on constate que rien n’a changé. Le Parti libéral n’apprend pas de ses erreurs et nous en avons une démonstration aujourd’hui. Si le gouvernement n’a rien à se reprocher, qu’il le prouve en déposant dès maintenant la liste complète des projets financés et la liste de tous les projets rejetés. Malheureusement, les libéraux nous ont refusé l’accès à ces documents à deux reprises », a déclaré Sébastien Schneeberger.

Puisque le nouveau ministre du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx, a décidé de porter fièrement les couleurs libérales, qu’il adhère au concept de transparence tant chéri par son parti, a poursuivi le critique de la CAQ en matière d’efficacité de l’administration publique et député de La Peltrie. « C’est simple : le Parti libéral est un multirécidiviste du favoritisme. Ceci étant dit, ce qu’on demande au ministre, ce n’est rien de mystérieux. Tout le monde sait qu’il existe deux listes : les projets qui ont été acceptés et ceux qui ont été refusés. Pas plus tard que lundi, Sébastien Proulx signait un communiqué de presse avec la députée de Chauveau pour le réaménagement d’un parc, il sait donc de quoi on parle! Il doit s’engager au nom de la transparence, qualité qu’il a déjà défendue dans une autre vie, à rendre publiques toutes les informations », de conclure Éric Caire.