Près de 15 M$ pour améliorer la sécurité routière au Québec


 Publié le 11 juillet 2023
 

La vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Mme Geneviève Guilbault, annonce un investissement de 14 485 037 $ réparti entre plus d’une quinzaine d’organismes et d’une quarantaine de municipalités du Québec aux fins de mise en place de projets d’amélioration de la sécurité routière.

Ces sommes peuvent être utilisées à des fins de formation, de recherche sur la sécurité des aménagements routiers et d’accompagnement auprès des victimes d’accident de la route.

Les sommes visent notamment à :

  • Diminuer les risques de décès et de blessures de tous les usagers du réseau routier, notamment les individus vulnérables comme les piétonnes et piétons, les cyclistes, la clientèle scolaire, les personnes âgées et les personnes handicapées;
  • Favoriser l’adoption de meilleures pratiques en matière de sécurité routière, qu’il s’agisse de méthodes éprouvées ou novatrices;
  • Améliorer la sécurité des usagères et usagers de la route près des sites où le risque d’accident est élevé.

« La sécurité routière est une priorité pour notre gouvernement. Les projets que nous finançons ciblent des clientèles précises et portent des messages qui visent l’adoption d’habitudes sécuritaires et le soutien aux victimes de la route. Nous sommes donc heureux d’accompagner les organismes et les municipalités dans leurs initiatives pour sécuriser les déplacements des usagers de la route partout au Québec. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable

Faits saillants

  • Les investissements de 14,5 M$ sont possibles grâce au Programme d’aide financière du Fonds de la sécurité routière (PAFFSR), subventionné à même les sommes perçues pour des infractions détectées par les radars photo et les appareils de surveillance aux feux rouges.
  • Pour l’année 2022-2023, près d’une centaine de projets ont reçu une aide financière grâce au PAFFSR.
  • En plus des villes et des municipalités, les 17 organismes suivants bénéficient d’aides financières, pour un total d’un peu plus de 4 M$ :
    • Association des accidentés cérébro-vasculaires et traumatisés crâniens de l’Estrie;
    • Association des TCC des deux rives (Québec-Chaudière-Appalaches);
    • Association des TCC et AVC de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine;
    • Association des traumatisés cranio-cérébraux de la Montérégie;
    • Association québécoise des traumatisés crâniens;
    • Association Renaissance des personnes traumatisées crâniennes du Saguenay-Lac-Saint-Jean;
    • Centre d’aide Personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques Laurentides;
    • Chicks & Machines Inc.;
    • Fédération motocycliste du Québec;
    • Le Pilier, association des traumatisés crâniens de l’Abitibi-Témiscamingue;
    • Moelle épinière et motricité Québec;
    • Regroupement des associations de personnes traumatisées craniocérébrales du Québec;
    • Rues principales;
    • Piétons Québec;
    • Solidarité familles et sécurité routière;
    • Trajectoire Québec;
    • Vivre en ville.
  • Un comité consultatif a pour mandat de conseiller annuellement le ministère des Transports et de la Mobilité durable sur l’utilisation des sommes portées au crédit du Fonds. Il est composé de sept membres représentant les organisations suivantes :
    • Fédération des transporteurs par autobus;
    • Fédération québécoise des municipalités;
    • CAA Québec;
    • Office des personnes handicapées du Québec;
    • Union des municipalités du Québec;
    • Ville de Québec;
    • Association des directeurs généraux des municipalités du Québec.

La Ville de Montréal et la Société de l’assurance automobile du Québec ont un titre d’observateurs.

Liens connexes

Programme d’aide financière du Fonds de la sécurité routière 

Suivez-nous sur Twitter Facebook  et Instagram .