François Legault présente Marilyne Picard comme candidate de la CAQ dans Soulanges

 

 1 août 2018

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, est fier d’annoncer que la cofondatrice de Parents jusqu’au bout, Marilyne Picard, portera les couleurs de la Coalition Avenir Québec dans la circonscription de Soulanges, le 1er octobre prochain.

Marilyne Picard est co-fondatrice et anciennement porte-parole du mouvement Parents jusqu’au bout qui a démarré en février 2015. Maman d’un enfant gravement malade, elle a formé avec deux autres mères dans la même situation qu’elle, un mouvement dont le but est d’assurer l’équité entre les familles ayant un enfant lourdement handicapé et les familles d’accueil. De par leurs démarches, le mouvement Parents jusqu’au bout a contribué à la création d’un nouveau programme provincial pour un supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels. Hautement motivée et débordante d’énergie, Marilyne Picard a également mis sur pied le projet X-Moms au Centre prénatal et jeunes familles de Vaudreuil, qui vise à donner du répit aux familles vivant avec un enfant gravement malade. Marilyne Picard s’est aussi impliquée comme vice-présidente du conseil d’administration de l’organisme de répit Le Zéphyr de 2014 à 2018 et comme administratrice du conseil d’administration du Phare enfants familles de la maison de soins palliatifs pédiatriques à Montréal. Elle a aussi participé au comité fédéral sur la sécurité économique des femmes et a été lauréate du prix Coup de Cœur du concours À part entière de l’Office des personnes handicapées (OPHQ) en juin 2018.

« Soulanges, c’est beaucoup plus qu’un comté à mes yeux. C’est ma maison et mon chez-moi. J’ai fait beaucoup de levées de fonds pour ma fille ici. J’ai un nombre incroyable de beaux souvenirs et j’ai vécu beaucoup de beaux moments, j’adore tous les petits coins de mon comté. J’aimerais continuer m’impliquer pour mes concitoyens, mais avec de plus gros moyens et à un autre niveau : directement d’en haut! Je veux changer les choses avec un gouvernement de la CAQ », a plaidé Marilyne Picard.

La nouvelle candidate est consciente des défis qui l’attendent. Elle a de grands projets en tête pour Soulanges. « On a juste à penser au nouvel hôpital, un dossier urgent et prioritaire. Ça me touche personnellement, comme beaucoup du monde. Je pourrais aller là plutôt qu’à Montréal pour faire soigner ma princesse. L’attente est interminable à l’hôpital de Salaberry ou à Lakeshore. Ce sont aussi des hôpitaux en très mauvaise condition. On doit aussi trouver un moyen d’aider les familles dans la conciliation travail-famille, en introduisant des horaires atypiques dans les services de garde et en s’ajustant aux besoins de la réalité quotidienne. Puis, il faut rendre notre milieu agréable pour les sorties. Je pense à la mise en valeur des berges au lac des Deux-Montagnes, au lac Saint-Louis et au lac Saint-François. Il faut attirer plus de touristes. Nous avons une région magnifique et c’est important d’en être fier », a ajouté Mme Picard.

Un trio à la défense des enfants handicapés et de leurs parents

Le chef de la CAQ, François Legault, a qualifié Marilyne Picard de femme déterminée et d’une grande humanité. Avec Lionel Carmant dans Taillon, reconnu par tous pour son travail en pédiatrie à Sainte-Justine et Marguerite Blais dans Prévost, dont le dévouement auprès des proches aidants est non questionnable, Mme Picard vient former un trio qui fera des merveilles sous un gouvernement de la CAQ pour les enfants lourdement handicapés et leurs parents, a promis François Legault.

« Marilyne est l’une de ces femmes qui ont le cœur à la bonne place. Maman d’un enfant lourdement handicapé, elle n’a pas baissé les bras lorsqu’elle a constaté les lacunes dans les services offerts aux parents. Au contraire, elle s’est retroussée les manches et avec deux autres mamans, elle a réussi à convaincre tous les partis d’opposition et ensuite le gouvernement de changer certaines choses. Quand on voit tout ce que cette femme extraordinaire a réussi à accomplir bénévolement, on ne peut qu’imaginer ce qu’elle va pouvoir faire comme députée pour les familles, les enfants, leurs parents et pour les gens de Soulanges. Mais il reste beaucoup de travail à faire pour aider tous les parents d’enfants lourdement handicapés. Je suis très fier que Maryline Picard ait choisi de se joindre à la CAQ pour offrir un changement positif aux Québécois », a déclaré M. Legault.

Claude Reid portera les couleurs de la Coalition Avenir Québec dans Beauharnois le 1er octobre prochain

 

 1 août 2018

De passage à Salabbery-de-Valleyfield, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a annoncé que l’homme d’affaires Claude Reid sera le candidat de sa formation politique dans le comté de Beauharnois, pour le scrutin du 1eroctobre prochain.

Depuis 2007, Claude Reid travaille au sein de la Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield en tant que directeur des communications et stratégies d’affaires. Il aussi été directeur des communications pour la Fédération des chambres de commerce du Québec, conseiller en communication pour la Commission des valeurs mobilières du Québec, adjoint au directeur des relations publiques du Québec pour l’Association des banquiers canadiens et adjoint parlementaire du député fédéral de Beauharnois-Salaberry, entre 1990 et 1993.À l’issue d’un baccalauréat en science politique et d’un second en relations industrielles à l’Université de Montréal, Claude Reid a complété en 1999 une maîtrise en administration des affaires (MBA).Depuis 2010, il s’implique en tant que président du conseil d’administration de Moisson Sud-Ouest, en plus d’avoir été président de plusieurs commissions de la ville de Salaberry-de-Valleyfield. Il a d’ailleurs été conseiller municipal dans le quartier Georges-Leduc de 1999 à 2007.

« Pour faire le saut en politique active, j’attendais un discours inspirant, un discours qui remettrait les gens au cœur des priorités. Je l’ai enfin trouvé à la CAQ et chez François Legault. Le comté de Beauharnois est dans l’opposition depuis trop longtemps. Les vieux partis sont usés. Il est temps d’obtenir des résultats concrets pour les citoyens de Beauharnois, avec une nouvelle équipe et un nouveau gouvernement », a déclaré Claude Reid.

Le nouveau candidat compte se mettre au travail dès maintenant en défendant plusieurs dossiers pressants. Parmi eux, notons celui de la congestion routière sur le boulevard Monseigneur-Langlois, emprunté quotidiennement par de nombreux camions, ainsi que le projet de rénovation de l’hôpital du Suroît, qui traîne depuis longtemps et qui est nécessaire pour assurer l’accès et la qualité des services pour les patients.

Un candidat de grand calibre, dit François Legault

Le chef de la CAQ, François Legault, a indiqué avoir hâte de travailler avec Claude Reid, dont le parcours professionnel sera d’une grande utilité au sein d’un gouvernement de la CAQ. Avec son passé économique, M. Reid contribuera à l’objectif que s’est donné M. Legault, soit de diversifier les exportations au Québec, a souligné le chef caquiste.

« Claude possède toutes les qualités : il connaît très bien le monde financier, il a beaucoup d’expérience en affaires, en communication, en politique municipale et fédérale et il est impliqué dans sa communauté depuis longtemps. C’est un candidat de grand calibre pour Beauharnois, qui va être prêt à livrer la marchandise dès le jour 1 », s’est réjoui François Legault.

Le chef caquiste a appelé les électeurs de la région à se ranger derrière son parti, le seul en mesure de déloger le gouvernement libéral et relancer le Québec. « On a besoin de changement et le seul parti capable de vaincre les libéraux pour former un nouveau gouvernement, c’est la CAQ. On s’engage à faire plus et à faire mieux pour les familles québécoises. Pour réussir, j’ai besoin de Claude, dans un gouvernement majoritaire ! » a conclu François Legault.