Économie

La valse des milliards des libéraux : 38 milliards $ annoncés par le gouvernement libéral en 2 mois seulement


En bref, selon la CAQ :

  • À quelques mois des élections, le gouvernement libéral fait pleuvoir des milliards, partout au Québec
  • Au cours des deux derniers mois seulement, ce sont 38 milliards de dollars qui ont été annoncés ou réannoncés par le gouvernement Couillard
  • Le Parti libéral doit cesser de se servir des fonds publics avec exagération, sans compter, uniquement à des fins électoralistes


La valse des milliards des libéraux : 38 milliards $ annoncés par le gouvernement libéral en 2 mois seulement

À l’approche des élections générales, le gouvernement de Philippe Couillard ne lésine pas pour se servir, sans modération, de l’argent durement gagné des Québécois pour essayer de se faire réélire. Après avoir annoncé, réannoncé et surannoncé de nombreuses stratégies, plans et politiques, le grand total de ce recyclage libéral atteint maintenant 38 milliards de dollars.

Selon la Coalition Avenir Québec, il s’agit là du comportement d’un gouvernement fatigué, en fin de régime, qui utilise et promet une somme faramineuse de fonds publics à des fins partisanes. Le porte-parole de la CAQ en matière de finances publiques, François Bonnardel, a d’ailleurs dénoncé, ce mardi, l’enchaînement d’annonces électorales du gouvernement Couillard et exposé sa fâcheuse habitude à ne pas respecter ses promesses, une fois au pouvoir. Les Québécois en ont assez de cette façon de faire de la politique et méritent que le gouvernement en place utilise l’argent de leurs taxes et impôts à bon escient, soutient la Coalition Avenir Québec.

Citations :

CITATION :

« Il y a deux types de Parti libéral, l’un avant les élections, qui promet des milliards sans compter, et un second après les élections, qui est incapable de respecter ses engagements. Les Québécois ont déjà joué dans ce mauvais film. Combien de dizaines de milliards d’argent public le gouvernement libéral promettra-t-il encore pour se faire réélire ? »

 

– François Bonnardel

député de Granby, porte-parole de la porte-parole de la CAQ en matière de finances publiques

Voici la ventilation de ces dépenses, calculées par la CAQ :