Actualité

Formule E : La CAQ veut savoir qui a fait pression sur les libéraux


En bref, selon la CAQ :

  • Les Québécois ont flambé 1,5 M$ dans le cadre de la Formule E
  • Alors que l’événement a suscité peu d’intérêt, que la majorité des billets ont été donnés gratuitement, le gouvernement libéral a accepté de verser, pour financer cet événement, 1 M$ supplémentaire… après la tenue de la Formule E
  • Martin Coiteux refuse toujours de dévoiler les évaluations sur lesquelles il s’est basé pour accorder cette subvention
  • Qui a exigé du gouvernement libéral cette subvention additionnelle : l’ex-maire de Montréal, Denis Coderre, ou Alexandre Taillefer, ex-président d’honneur de la Formule E et actuel président de la campagne libérale ?


Formule E : La CAQ veut savoir qui a fait pression sur les libéraux

Le ministre des Affaires municipales et responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux, a été incapable de justifier aux Québécois les raisons pour lesquelles il a autorisé l’octroi d’une subvention additionnelle de 1 million de dollars à l’organisme Montréal c’est électrique pour l’organisation de la Formule E. Surtout, M. Coiteux a refusé de dire qui l’a appelé pour obtenir cette fameuse subvention : l’ex-maire Denis Coderre ou l’actuel président de la campagne du Parti libéral, Alexandre Taillefer, qui agissait à l’époque comme président d’honneur de l’événement ?

Le député de Blainville pour la Coalition Avenir Québec et porte-parole pour la Métropole, Mario Laframboise, a exigé une reddition de compte au gouvernement libéral, au lendemain du dépôt du rapport accablant du Bureau de l’inspecteur général (BIG) de la Ville de Montréal sur la gestion douteuse de la Formule E. M. Laframboise a rappelé que les contribuables québécois ont dépensé 1,5 M$ dans cet événement, dont 1 M$ qui a été versé par les libéraux après la tenue de la Formule E.

Compte tenu des minces retombées de l’événement et des graves allégations du BIG, le ministre Martin Coiteux doit enfin sortir de son mutisme : qui, de Denis Coderre et d’Alexandre Tailler, a demandé à ce que le gouvernement libéral ajoute 1 M$ pour la Formule E, et ce, sans aucune évaluation ?

Le Parti libéral a une fois de plus préféré cacher la vérité aux Québécois, a dénoncé le caquiste Mario Laframboise.

Citations :

« La saga de la Formule E est loin d’être terminée. Après avoir appris que la majorité des billets a été donnée et non achetée, après avoir appris que le gouvernement de Philippe Couillard a donné 1,5 M$ en subvention à cet événement, on apprend que l’organisation de ce grand prix soulève des questions d’éthique importantes. Les Québécois ont mis beaucoup d’argent dans cet événement bâclé. Ils méritent de savoir qui a demandé au gouvernement libéral d’ajouter 1 M$ en subvention après la tenue de l’événement. »

– Mario Laframboise

député de Blainville, porte-parole de la CAQ en matière d’affaires municipales