Le Jazz Band de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme honoré par la députée Chantal Soucy, à l’Assemblée nationale

 

 8 mai 2018

Les élèves du Jazz Band de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme se sont vus honorés par la députée Chantal Soucy, à leur retour au pays, après un passage remarqué au Chicago Heritage Festival.

La députée de Saint-Hyacinthe a profité de son temps de parole au salon bleu pour souligner l’excellence des musiciens du Jazz Band, de même que le dévouement de leur enseignant, Bruno Laplante : « Madame la présidente, nos jeunes sont capables d’accomplir de grandes choses quand on leur en donne la chance et qu’on croit en eux. Les élèves du Jazz Band de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme en sont le parfait exemple », a-t-elle déclaré. « Dirigés de main de maître et avec passion par l’enseignant Bruno Laplante, ils raflent tous les honneurs, partout où ils se produisent. La semaine dernière c’est aux États-Unis, lors du prestigieux Chicago Heritage Festival, que le Jazz Band s’est une fois de plus illustré en décrochant la médaille d’argent. Cette distinction s’ajoute à la longue liste d’honneurs obtenus par le Jazz Band au fil des ans », a souligné la députée de Saint-Hyacinthe, rappelant notamment la médaille d’argent obtenue par la troupe plus tôt cette année au JazzFest, sa médaille d’or au Music Fest de Niagara Falls l’an dernier, ainsi que son trophée du Spirit of New Orleans décroché en 2016, au WorldStrides OnStage, en Nouvelles-Orléans.

« Derrière ce succès se cachent des heures de pratique, auxquelles M. Laplante et ses élèves se sont consacrés corps et âme. Alors, Madame la présidente, aujourd’hui, en cette chambre, je tiens à saluer leur détermination et à leur dire : bravo ! » a conclu la députée.

Taux de diplomation au Québec : 15 ans de règne libéral, 15 ans de retard sur l’Ontario

 

 8 mai 2018

En 2003, lorsque les libéraux ont pris le pouvoir, le taux de diplomation entre le Québec et l’Ontario étaient similaires. Le résultat après 15 ans de règne libéral : 15 ans de retard sur l’Ontario.

Le chef de la Coalition avenir Québec s’est indigné, aujourd’hui en chambre, du bilan catastrophique des libéraux en matière d’éducation et des faux arguments soulevés par le premier ministre pour expliquer cet échec. Les libéraux refusent catégoriquement d’opposer les résultats des deux provinces, puisque ceux-ci démontrent explicitement le fiasco libéral dans le dossier de l’éducation au Québec.

La CAQ propose des solutions concrètes, qui auront un réel impact sur la diplomation de nos jeunes : la maternelle à 4 ans et des heures supplémentaires dans les écoles secondaires. En réponse à ces propositions, le premier ministre a fait diversion lors de la période de questions et rejeté du revers de la main les solutions présentées par la CAQ.

En plus de préférer donner des centaines de millions en trop aux médecins spécialistes, invoquant ne pas avoir assez de ressources pour l’éducation, le gouvernement utilise l’argent des contribuables et le temps des fonctionnaires de l’État pour faire préparer des publicités servant à masquer leur piètre bilan.

Projet de loi 173 : Les pensions alimentaires affectent toujours le montant d’aide sociale

 

 8 mai 2018

Dans le cadre de l’étude du projet de loi 173, la CAQ demande formellement au ministre d’exclure complètement le montant des pensions alimentaires pour enfants du calcul de l’aide sociale. D’ailleurs, depuis plus de 20 ans, ces montants de pensions ne sont plus imposables, alors qu’ils affectent toujours la somme reçue par les personnes à plus faibles revenus pour subvenir à leurs besoins de base.

Sébastien Schneeberger, porte-parole de la CAQ en matière d’emploi et solidarité sociale, a dénoncé le fait que le gouvernement n’avait pas inclus, dans son Plan de lutte contre la pauvreté, cette mesure qui aiderait plus de 8 000 ménages. Les plus touchées sont majoritairement des femmes monoparentales.

Interrogé lors de la période de questions à ce sujet, le ministre François Blais a rapidement jeté le blâme sur l’inaction du Parti québécois dans le dossier, alors qu’il a eu l’opportunité, selon lui, de «régler le problème» en 18 mois au pouvoir. Aux yeux du député de Drummond–Bois-Francs, c’est une réponse totalement inacceptable, puisque les libéraux sont au pouvoir depuis 15 ans pratiquement sans interruption.

Exclusivité de la pêche au saumon : Les libéraux rejettent le moratoire proposé par la CAQ

 

 8 mai 2018

Mardi après-midi, la Coalition avenir Québec a déposé une motion demandant au gouvernement un moratoire qui suspendrait la modification de l’article 7 du règlement sur les permis de pêche, concernant la pêche au saumon dans le nord du Québec. Les libéraux ont rejeté cette motion, eux qui ont en catimini modifié la réglementation afin de limiter la pratique de ce sport à ceux qui ont les moyens de s’offrir un voyage de plusieurs milliers de dollars dans une pourvoirie.

Selon la CAQ, même si le statut du saumon atlantique est jugé «préoccupant» partout au Québec, la solution n’est pas de réserver la pêche nordique de cette espèce aux plus riches exclusivement.