Société de transport de Montréal : Des contrats qui auraient dû profiter aux entreprises québécoises

 

 7 mai 2018

Récemment, on a vu le premier ministre Philippe Couillard annoncer des millions, voire des milliards de dollars, en investissement dans les transports routiers et collectifs, dans le cadre de sa Politique de mobilité durable. On apprenait toutefois ce matin que la Société de transport de Montréal (STM) a donné le contrat d’électrifier une partie de sa flotte d’autobus à une multinationale britannique, alors que deux entreprises de chez nous ont les ressources et l’expertise nécessaires pour livrer la commande, en respectant les coûts et les normes environnementales.

 

La Coalition Avenir Québec demande formellement à Philippe Couillard et à ses ministres des Transports et de l’Économie, André Fortin et Dominique Anglade, de s’activer et rapidement s’assurer de mettre en place un environnement qui va permettre à nos entreprises de  profiter pleinement des investissements prévus pour les 15 ou 20 prochaines années.

 

Pour la CAQ, il est essentiel de voir plus loin que les appels d’offres ponctuels. L’obtention de contrats locaux permettrait à nos entreprises québécoises de prospérer, de poursuivre leur développement, et de se tailler une place de choix dans le marché international. Malheureusement, elles sont négligées par le gouvernement libéral qui s’obstine à ne pas les soutenir pour qu’elles puissent bénéficier des retombées économiques de projets majeurs.