Légalisation du cannabis : Chantal Soucy sollicite un financement additionnel pour l’organisme Satellite

 

 1 mai 2018

À l’aube de la légalisation du cannabis, la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, a profité de la période d’étude de crédits budgétaires à l’Assemblée nationale pour demander une fois de plus à la ministre Lucie Charlebois de prioriser Satellite, un organisme de sa circonscription, dans la répartition de la nouvelle enveloppe dédiée aux organismes communautaires agissant en prévention des dépendances.

Dans son dernier budget, dévoilé en mars dernier, le gouvernement annonçait que des sommes de 11 M$ en 2017-2018 et de 20 M$ en 2018-2019 seraient consacrées à la lutte aux dépendances. Récemment, la Fondation Jean Lapointe s’est vu octroyer une subvention de 1,5 M$ à même cette nouvelle enveloppe, mais les organismes locaux, eux, attendent toujours un rehaussement de leur financement. « On peut se réjouir, évidemment, pour la Fondation Jean Lapointe, mais je suis d’avis que les interventions locales ne doivent pas être oubliées et qu’on doit être prêt à agir dès la rentrée scolaire, en septembre prochain », a plaidé la députée Chantal Soucy. « Dans ma circonscription, l’organisme Satellite possède déjà toute l’expertise nécessaire pour répondre aux besoins de prévention en matière de dépendance au cannabis chez les jeunes, tant au niveau primaire que secondaire. L’an dernier seulement, il a desservi 23 écoles primaires et 7 écoles secondaires. Il ne lui manque donc que les ressources financières suffisantes pour bonifier ses services et prendre en charge la prévention de la dépendance au cannabis sur l’ensemble du territoire de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe », a poursuivi la députée, soulignant au passage que Satellite ne bénéficiait que d’un financement annuel de 60 000 $ (provenant du Programme de soutien aux organismes communautaires) pour rencontrer ses objectifs.

Chantal Soucy a terminé son intervention en questionnant la ministre : « Avez-vous l’intention de faire descendre rapidement les montants annoncés dans nos organismes locaux, tels que Satellite, qui possèdent déjà toute l’expertise nécessaire pour mener à bien la mission de prévention des dépendances chez nos jeunes? » La ministre s’est alors contentée de répondre que les sommes prévues serviraient bel et bien à la prévention des dépendances et au financement de divers organismes, sans toutefois préciser quand, et surtout, comment ces montants seraient répartis.

Soucieuse de la santé des jeunes de sa circonscription et sensible aux inquiétudes des parents, la députée Chantal Soucy entend suivre le dossier de près afin de s’assurer que les besoins du milieu en ce sens soient comblés.

Manifeste de Profs en mouvement : La CAQ, à l’écoute des enseignants à bout de souffle

 

 1 mai 2018

Après 15 ans d’un régime libéral qui n’a eu d’yeux, et d’argent, que pour les médecins, il serait temps que le gouvernement soit à l’écoute de la situation de nos enseignants. La Coalition Avenir Québec salue l’initiative Profs en mouvement, qui publie aujourd’hui un manifeste dénonçant certaines situations relatives aux difficiles conditions d’enseignement. On y expose un nombre trop élevé d’enseignants épuisés, démotivés, et qui tentent par tous les moyens de gérer les crises relatives à notre système d’éducation, qui a été délaissé par les libéraux au fil des ans.

 

Sous un gouvernement de la CAQ, la reconnaissance de l’expertise des enseignants et la valorisation de la profession seront des priorités. Jean-François Roberge, porte-parole de la CAQ en matière d’éducation, mentionne que sa formation politique s’engage à porter une attention particulière aux demandes faites par le groupe Profs en mouvement. Ces professeurs réclament notamment une diminution du nombre de jeunes par classe, du soutien pour les élèves handicapés, en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage et de meilleures conditions de travail pour faciliter l’enseignement.

1,3 milliard $ dans la C Series : Un investissement qui fond comme neige au soleil?

 

 1 mai 2018

Il ne fallait pas une boule de cristal pour anticiper, dès le départ, que l’investissement de 1,3G$ dans la C Series était un pari très risqué pour le portefeuille des Québécois. En 2016 déjà, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, mettait en garde le premier ministre du danger d’investir uniquement dans la C Series, plutôt que d’investir dans la compagnie-mère de Bombardier.

L’entêtement du premier ministre à investir exclusivement dans cette division qui connaissait déjà de graves difficultés, semble avoir abouti aux résultats appréhendés : une perte comptable de plusieurs centaines de millions de dollars de l’argent des Québécois.

François Legault a une fois de plus déploré, lors de la période de questions ce mardi, que le gouvernement investisse un montant si important, sans aucune garantie sur les autres divisions de Bombardier. Il exige que le gouvernement libéral s’engage à ce que les Québécois puissent prendre connaissance des résultats de l’analyse de la Vérificatrice générale portant sur la valeur marchande de l’investissement dans Bombardier, avant le déclenchement des prochaines élections générales.

Agrandissement de l’hôpital Pierre-Le-Gardeur : Les libéraux se traînent les pieds depuis 8 ans

 

 1 mai 2018

Depuis 8 ans, le gouvernement libéral promet aux citoyens du sud de Lanaudière l’agrandissement du seul hôpital de leur région, Pierre-Le-Gardeur, mais n’a rien fait pour que le projet se concrétise, ont dénoncé le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, et les députés de Masson et de Repentigny, Mathieu Lemay et Lise Lavallée.

L’ancien ministre libéral de la Santé, Yves Bolduc, avait promis que l’agrandissement de l’hôpital devait être terminé en 2014. Huit ans plus tard, le projet est encore en « planification » dans le Plan québécois des infrastructures, ont-ils déploré.

Depuis plusieurs années, le sud de Lanaudière a connu une des plus fortes croissances démographiques du Québec, ce qui justifie totalement ce projet pour le bénéfice des patients et des familles de la région. Les députés caquistes ont rappelé que l’hôpital Pierre Le Gardeur, à Lachenaie, est l’un des plus achalandés du Québec. Pour preuve, il déborde tout le temps. D’ailleurs, mardi matin, le taux d’occupation de l’urgence était de 161 % et il y avait 56 patients sur des civières pour un espace de seulement 36 places.

Le projet d’agrandissement de l’hôpital Pierre-Le-Gardeur doit se réaliser et aller de l’avant. Un gouvernement de la CAQ s’en assurera, a promis le chef François Legault.

Remplacement des traversiers de Tadoussac : 3 fois le prix, 5 ans de retard … le naufrage de la STQ se poursuit

 

 1 mai 2018

Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de stratégie maritime, Donald Martel, a dénoncé la gestion catastrophique du gouvernement dans le dossier de la construction des deux navires, qui relieront Tadoussac et Baie-Ste-Catherine.Après 15 ans de régime libéral, la CAQ est d’avis que la Société des traversiers est un symbole d’échec et de mauvaise gestion.

La situation actuelle est absolument déplorable : un dépassement de coût de près de trois fois le budget initial, toujours aucun des deux traversiers en opération 5 ans après la date prévue de livraison, et aucune mention de ce dossier dans les rapports à venir de la Vérificatrice générale.

Rappelons que les interventions de la Coalition Avenir Québec ont fait en sorte que celle-ci enquête sur ce fiasco financier. Les libéraux ont toutefois attendu si longtemps avant de lui demander de s’emparer du dossier que les Québécois n’auront pas droit à ce rapport dévastateur avant les élections.