Santé

Une autre prime libérale : Gaétan Barrette donne 60 000 $ aux médecins qui supervisent une infirmière


En bref, selon la CAQ :

  • Gaétan Barrette refuse d’abolir la prime annuelle de 60 000 $ versée aux médecins pour superviser des infirmières praticiennes spécialisées
  • En 2017, pour 358 infirmières praticiennes spécialisées en 1ère ligne, les libéraux auraient donc versé jusqu’à 21 M$ aux médecins de famille
  • Un gouvernement de la CAQ abolira cette prime choquante et reverra le mode de rémunération des médecins de famille


Une autre prime libérale : Gaétan Barrette donne 60 000 $ aux médecins qui supervisent une infirmière

Dans la foulée de l’entente survenue entre le gouvernement libéral et les médecins spécialistes, le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de santé, François Paradis, a exigé du ministre Gaétan Barrette qu’il abolisse la prime de 60 000 $ annuelle que reçoivent depuis 2010 des médecins de famille pour superviser les infirmières praticiennes spécialisées.

François Paradis a remis à l’avant-scène, mercredi, une autre absurdité initiée par le Parti libéral : depuis 2010, des médecins de famille reçoivent une prime de 60 000 $ par année pour superviser les infirmières praticiennes spécialisées qui travaillent avec eux dans les cliniques.

La situation n’est plus tolérable, a lancé le caquiste François Paradis. En effet, d’ici 2025, il doit y avoir 2 000 infirmières praticiennes spécialisées dans le réseau de la santé. Est-ce que le gouvernement libéral entend vraiment verser 120 M$ en primes par année aux médecins pour superviser des infirmières parfaitement compétentes ?

Citations :

« Voilà un autre exemple de prime injustifiée et négociée par le gouvernement libéral. Ce n’est pas vrai que le gouvernement doit verser 120 M$ par année aux médecins pour superviser des infirmières praticiennes spécialisées parfaitement compétentes. Un gouvernement de la CAQ va abolir cette prime de 60 000 $ par année et va revoir le mode de rémunération à l’acte des médecins de famille qui est à l’origine de ce scandale »

 

– François Paradis
député de Lévis, porte-parole de la CAQ en matière de santé