Actualité

Transport aérien régional : La CAQ se porte à la défense des régions


En bref, selon la CAQ :

· Au pouvoir depuis 15 ans, le gouvernement libéral a mis presque quatre ans pour organiser un Sommet qui ne règle toujours pas le problème du transport aérien régional

· Il faut s’attaquer aux trois problèmes majeurs : la tarification élevée, la fréquence du service et les infrastructures aéroportuaires désuètes

· Toute solution pour le transport aérien régional doit se faire en collaboration avec le gouvernement du Québec et tous les acteurs impliqués, soit les transporteurs, les municipalités et le gouvernement fédéral


Transport aérien régional : La CAQ se porte à la défense des régions

À l’occasion de la motion du mercredi, déposée par l’opposition officielle, la Coalition Avenir Québec a dénoncé l’inaction des libéraux pendant près de 15 ans et l’amateurisme du Parti québécois, qui ne semble pas comprendre les vrais enjeux auxquels il faut s’attaquer pour régler le problème du transport aérien régional.

Le porte-parole de la CAQ en matière de transports, Benoit Charette, a déploré l’approche du gouvernement libéral, qui a passé de nombreux mois à faire la promotion d’un Sommet pour ne finalement aboutir qu’à des annonces timides et non chiffrées, dont la création d’un groupe de travail. Les libéraux doivent assumer un meilleur leadership afin que l’industrie aérienne régionale, dont dépendent des milliers d’emplois au Québec, tire plus d’avantages et offre de meilleurs services aux citoyens de toutes les régions.

De son côté, le critique caquiste en matière d’économie, André Lamontagne, a déploré la solution précipitée proposée par le Parti québécois, qui aux dires de tous, ne peut régler les problèmes au long terme.

Les députés Charette et Lamontagne ont souligné l’importance de travailler avec tous les acteurs du milieu, y compris l’ensemble des régions et des municipalités du Québec, les transporteurs et le gouvernement fédéral, pour s’attaquer au cœur du problème : la tarification trop élevée, la fréquence de desserte trop basse et la mise à niveau des infrastructures aéroportuaires.

Citations :

« Comme dans plusieurs autres dossiers, le gouvernement libéral a organisé un Sommet pour gagner du temps. Malheureusement, on n’est pas plus avancé aujourd’hui, puisque les libéraux ont déposé des propositions non chiffrées et renvoyé plusieurs pistes de solutions à un comité de travail. Quel manque de leadership ! Le gouvernement Couillard est le seul à blâmer pour ce retard accumulé »

– Benoit Charette

député de Deux-Montagnes, porte-parole de la CAQ en matière de transports

« L’industrie aérienne régionale est un secteur d’activité économique d’une grande importance au Québec, mais qui est laissé pour compte depuis trop longtemps. Pendant que les libéraux pellètent par en avant et que les péquistes y vont d’une proposition précipitée, les Québécois de toutes les régions n’ont pas accès à de meilleurs services »

– André Lamontagne

député de Johnson, porte-parole de la CAQ en matière d’économie