Réseau électrique Métropolitain (REM) : Laurent Lessard contredit Philippe Couillard

 

 15 juin 2017

Le ministre des Transports, Laurent Lessard, a fait un aveu lourd de sens, jeudi à l’Assemblée nationale, en réponse à une question du chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault : il souhaite lui aussi que la Caisse de dépôt et placement exige du contenu local dans le cadre du projet de train électrique.

Laurent Lessard contredit ainsi son chef et premier ministre Philippe Couillard qui, depuis deux semaines, s’attaque à cette idée en disant que cela revient à être « sur la défensive ». Lorsqu’un gouvernement décide d’investir des milliards de dollars d’argent public, il a le devoir de garantir des retombées concrètes pour ses entrepreneurs et travailleurs, a réitéré François Legault.

Bien qu’il salue l’investissement du gouvernement fédéral de 1,3 milliard dans le projet de Réseau électrique Métropolitain, M. Legault a réclamé à nouveau 25 % de contenu local lors de la fabrication du train. Ce seuil est indispensable si l’on souhaite relancer le secteur manufacturier québécois.

Dépôt d’un projet de loi : La CAQ veut garantir la liberté de choix des parents dans le choix de l’école de leurs enfants

 

 15 juin 2017

Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’éducation, Jean-François Roberge, a déposé jeudi à l’Assemblée nationale le projet de loi 898, qui vise à donner aux parents plus de liberté pour choisir l’école de leurs enfants.

Selon le député caquiste, il ne fait aucun doute que les parents sont les seuls à pouvoir déterminer l’école la mieux adaptée aux besoins de leurs enfants. Pourvu qu’il y ait de la place dans l’école souhaité et que les parents assument le transport scolaire, il n’y a aucune raison qui justifie l’interdiction à des parents d’envoyer leur enfant à l’école de leur choix.

Jusqu’à maintenant, le gouvernement libéral a refusé d’écouter les parents d’élèves, puisqu’aux yeux du ministre Sébastien Proulx, ce sont les commissions scolaires et uniquement elles qui doivent assurer la répartition des élèves. Jeudi matin, au Salon bleu, Sébastien Proulx a refusé de se prononcer et préféré une fois de plus défendre de vieilles règles bureaucratiques. La CAQ, elle, met plutôt ses énergies au bénéfice des parents.

Pour mettre de la pression sur le gouvernement, la CAQ a mis en ligne une pétition pour inviter les parents à appuyer le projet de loi 898 : www.monecolemonchoix.com

Le député Lamontagne souligne le 35e du Centre communautaire St-Pierre

 

 15 juin 2017

En soulignant les 35 ans du Centre communautaire Saint-Pierre à l’Assemblée nationale, le député de Johnson, André Lamontagne, a voulu reconnaître la contribution de tous ceux et celles qui y donnent le meilleur d’eux-mêmes pour le mieux-être de leur quartier. Il en a profité pour remercier tous ses bénévoles et ses employés.

« Le Centre communautaire Saint-Pierre (CCSP) favorise la croissance personnelle et collective des gens, quels que soient leur âge, leur statut et leur condition, a déclaré M. Lamontagne. Leader de la mobilisation bénévole dans son milieu, il travaille pour la communauté et surtout avec elle. Il a 23 comités et compte près de 500 bénévoles qui investissent plus de 4000 heures par année. »

« En complémentarité, en partenariat ou en concertation avec les organismes environnants, a ajouté le député, le CCSP offre une grande variété d’activités auxquelles environ 1000 personnes s’inscrivent annuellement. En plus, des milliers de citoyennes et citoyens participent aux fêtes de quartier et aux activités communautaires qu’il organise. Ses actions développent la qualité de vie dans les sphères de la famille, de l’éducation populaire, du travail, des loisirs, des sports et de la vie sociale. »

Le Centre devient un milieu de vie pour les personnes qui le fréquentent. On y trouve, entre autres, un jardin éducatif, un club photo, une ligue de cartes, des ateliers de formation, un service de location de locaux et des cours d’informatique, de danse, de karaté ou de conditionnement physique.

Transparence des organismes publics : La CAQ veut que les contribuables québécois soient mieux renseignés

 

 15 juin 2017

Dans le but de renforcer l’imputabilité et la transparence des organismes financés par des fonds publics, le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de finances, François Bonnardel, a déposé à l’Assemblée nationale le projet de loi 892, afin que les quelques 280 organismes publics et parapublics rendent disponibles leurs états financiers officiels, vérifiés par une firme comptable indépendante, sur leur site internet.

Le caquiste François Bonnardel estime qu’il n’est pas normal que les contribuables québécois ne soient pas en mesure de consulter facilement ces documents, qui concernent plusieurs sociétés d’État, commissions scolaires et les centres intégrés de santé et de services sociaux. Financés partiellement ou en totalité par des fonds publics, ces organismes gèrent plusieurs centaines de millions de dollars, souligne-t-il.

La CAQ souhaite aussi, tel que le recommande l’Ordre des comptables agréés du Québec, que les documents dévoilés soient accompagnés de leurs notes explicatives, souvent en annexe, afin que les Québécois aient réellement l’heure juste. Le projet de loi de M. Bonnardel prévoit également que la présentation des états financiers soit standardisée.

La transparence ne devrait plus être un idéal à atteindre en 2017, souligne le député de Granby. Philippe Couillard déçoit en la matière, lui qui avait promis de diriger le gouvernement le plus transparent de l’histoire. Le projet de loi de la CAQ assurera ainsi aux Québécois de mieux comprendre où va leur argent et, surtout, s’il est utilisé à bon escient par le gouvernement du Québec.