Sous-représentation des femmes en politique: Chantal Soucy rencontre deux étudiantes du Cégep de Saint-Hyacinthe

 

 14 mars 2017

Deux étudiantes du Cégep de Saint-Hyacinthe ont récemment rencontré leur députée, Chantal Soucy, afin de discuter de la sous-représentation des femmes en politique au Québec. Cette entrevue, réalisée dans le cadre du cours Démarche d’intégration des acquis en sciences humaines, a permis à Naomy Gagné et Melyna Bakalos de voir la vie politique à travers les yeux de l’une des 36 femmes députées à l’Assemblée nationale.

« Qu’on se le dise, l’égalité n’est pas encore acquise en politique. Pour nous, le principal obstacle demeure encore et toujours la conciliation travail-famille, qui est quasi inexistante. Il faut comprendre que la majorité des postes de décision sont occupés par des hommes qui sont très loin de notre réalité et que, pour gravir les échelons, les femmes doivent souvent mettre les bouchées doubles pour démontrer leurs compétences, même si elles sont aussi adéquates que leurs collègues masculins. Par exemple, à l’heure où on se parle, sur les quatre postes à la présidence et à la vice-présidente de l’Assemblée nationale, seule une femme s’y trouve », a déclaré Chantal Soucy. « En tant que députée, de voir que des jeunes femmes s’intéressent à ces enjeux et se promettent de continuer à briser les barrières pour en arriver à l’égalité, c’est encourageant! On a grandement besoin de cette relève en politique et, si j’ai pu les éclairer un peu sur notre réalité, j’en suis très heureuse! », a conclu l’élue caquiste, au terme de sa rencontre avec les deux étudiantes.

À la suite de l’obtention de leur diplôme d’études collégiales, Melyna Bakalos entamera un baccalauréat en science politique, alors que Naomy Gagné se dirigera vers le domaine de l’administration.

Pas de baisses d’impôts : Philippe Couillard brise une autre promesse électorale

 

 14 mars 2017

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a profité de la période des questions à l’Assemblée nationale, mardi, pour déplorer que le Québec soit dorénavant au dernier rang des provinces canadiennes pour son revenu disponible par habitant. Pour lui, cela signifie que les familles québécoises ont maintenant moins d’argent dans leurs poches que les familles de partout ailleurs au Canada.

Alors que les finances du Québec devraient afficher un surplus total d’environ 3,8 milliards de dollars, les familles du Québec méritent un répit dès le prochain budget, selon la CAQ. M. Legault a répété sa demande de baisser les impôts des familles québécoises de 1 000 $ dès le budget du 28 mars.

 

Services spécialisés au Centre Christ-Roi : Gaétan Barrette rejette le consensus local

 

 14 mars 2017

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, poursuit son combat pour rétablir les services spécialisés au Centre Christ-Roy, qui ont été coupés au cours des derniers mois par le gouvernement libéral, en raison de la centralisation des soins de santé imposée par le ministre Barrette. Rappelons que depuis le 1er janvier 2017, il n’y a plus de service d’orthopédie, d’oto-rhino-laryngologiste, d’endoscopie et de chirurgie générale.

Pour le caquiste Donald Martel, c’est une situation inacceptable, puisque de nombreux patients sont forcés de se rendre dans un centre de services à plusieurs kilomètres de distance. Les patients de la région ne méritent pas un tel traitement du Dr Barrette, a soutenu M. Martel.